Al-Fayed revend le magasin Harrods au Qatar

 |   |  253  mots
Aussi symbolique qu'inattendue, l'opération a mis en émoi la Grande-Bretagne. Le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed a annoncé samedi avoir cédé le célèbre magasin Harrods au fonds souverain Qatar Holding. « Après 25 ans à la tête de Harrods, Mohamed Al-Fayed a décidé de prendre sa retraite et de passer plus de temps avec ses enfants et petits-enfants », indique dans un communiqué la banque Lazard, conseil du fonds qatari. « Qatar Holding a été spécifiquement choisi [pour] sa vision et sa capacité financière à soutenir la croissance à long terme de Harrods », ajoute le communiqué. Le prix de la vente n'a pas été officiellement communiqué mais les médias britanniques parlaient de 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros), un montant jugé très généreux. Mohamed Al-Fayed avait en effet acquis l'enseigne de luxe en 1985 pour 714 millions d'euros.Qatar Holding, société d'investissement agissant au nom du gouvernement qatari, a été créé en 2005 pour diversifier les investissements de l'émirat. Outre-Manche, le fonds détient déjà 15 % de la London Stock Exchange, 7 % de la banque Barclays et près de 15 % du Canary Wharf Group, gérant du quartier d'affaire du même nom.Figure controversée au Royaume-Uni, Mohamed Al-Fayed, 77 ans, est devenu la bête noire de la couronne britannique pour avoir voulu prouver que l'accident de voiture qui avait coûté la vie à son fils Dodi et à la princesse Diana en 1997 avait été ourdi par la famille royale. Il restera président d'honneur de Harrods. A. T., avec agence

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :