Flash infos

 |  | 280 mots
Lecture 1 min.
cite>France Télécome;lécom fait plus que simplement s'intéresser au marché marocain de la téléphonie comme il le déclarait. L'opérateur a reconnu lundi avoir engagé des discussions avec les principaux actionnaires du marocain Meditel, CDG et FinanceCom. Selon le groupe français, ces discussions pourraient aboutir à un «?partenariat industriel?» sans donner plus de détails. La presse marocaine évoque pour sa part une prise de participation de France Télécome;lécom au capital de Meditel à hauteur de 40?% pour un montant de 650?millions d'euros.Cette opération permettrait à l'opérateur français de renforcer sa présence sur le continent africain où il est déjà actif dans 15 pays. La direction de France Télécome;lécom s'est fixé comme objectif de doubler le chiffre d'affaires que le groupe réalise dans les pays émergents à l'horizon 2015. Il a dégagé en 2009 un chiffre d'affaires de 3,4?milliards d'euros dans les marchés émergents, des pays qui, en plus de générer de la croissance de chiffre d'affaires (5,2?% l'an dernier), affichent des marges supérieures (42?% contre 35,5?% pour tout le groupe). France Télécome;lécom revendique 50?millions d'abonnés dans la zone regroupant l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie.Présent dans la téléphonie fixe et dans le mobile, Meditel est le deuxième opérateur marocain derrière Maroc Telecom, filiale de Vivendi. Il détient environ 37?% du marché local de la téléphonie mobile et compte 10?millions de clients au total. Meditel a réalisé au premier semestre 2010 un chiffre d'affaires de 247?millions d'euros, en hausse de 12?%, avec une marge brute opérationnelle de 37,3?%.O.Pi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :