Pékin riposte à la dérive du dollar et propose un corridor de fluctuation monétaire « raisonnable »

 |   |  275  mots
Cela ressemble fort à un ballon d'essai dans un contexte de tension extrêmement vive sur les taux de change. L'ancien président de la Banque populaire de Chine, Dai Xianglong, également président du conseil du Fonds national de sécurité sociale, a proposé de fixer un corridor à l'intérieur duquel le dollar serait autorisé à évoluer. « J'ai un conseil, a lancé l'ancien patron de la banque centrale chinoise à la veille du G20. Ne pouvons-nous pas trouver un point d'accord sur le fait que le dollar ne soit pas uniquement la monnaie américaine mais également la principale monnaie de réserve internationale ? Mettez en place un corridor flottant pour le taux de change du dollar, un taux raisonnable, de sorte que tout le monde soit rassuré ? »Haro sur la FedCette proposition, qui évoque le système monétaire européen mis en place avant le passage à l'euro, est de nature politique. Elle vise à dénoncer la chute du dollar provoquée par le rachat programmé de 600 milliards de dollars de bons du Trésor américains par la Réserve fédérale. « Le monde a besoin d'un dollar stable », a plaidé Dia Xianglong à Pékin. L'idée n'a guère de chances d'aboutir, sachant que les États-Unis ont tout intérêt à maintenir la flexibilité de leur devise et la possibilité de la faire baisser pour soutenir les exportations ou nourrir l'inflation comme c'est actuellement le cas », estime Dariusz Kowalczyk, économiste au Crédit Agricolegricole à Hong Kong. La chute du billet vert inquiète en tout cas la Chine, dont les réserves de change (2.500 milliards de dollars) sont essentiellement libellées en dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :