Entré au Parlement européen à 33 ans, le commissaire finland...

 |   |  218  mots
Entré au Parlement européen à 33 ans, le commissaire finlandais fait partie de cette nouvelle classe politique continentale qui se construit dans et par les institutions européennes. Commissaire à l'Élargissement dans le précédent collège Barroso (2005-2009) ? où il a eu à traiter la question très sensible du processus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne ?, le voilà propulsé à l'un des postes les plus difficiles pour les années à venir : le nouveau commissaire aux Affaires économiques et monétaires sera le gardien du Pacte de stabilité et de l'union monétaire. Il arrive en pleine débandade de la Grèce, placée de facto sous tutelle européenne. Les questions de la solidarité entre membres de la zone euro et de la qualité du pacte fiscal qui les unit n'ont jamais été aussi actuelles? et incertaines. « Sa priorité absolue doit être de renforcer l'intégration fiscale et économique. Privée de politique économique commune, l'union monétaire est en danger », explique l'eurodéputé vert allemand Sven Giegold. Sa prudence toute scandinave est considérée comme un atout. Ce qui n'empêche pas Olli Rehn d'appeler à « une coopération économique plus forte » dans la zone euro. F.  A.Il devra élaborer une stratégie de sortie de criseOlli RehnLe gardien du pacte de stabilité

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :