National Australian Bank bien placée pour reprendre Axa APH

 |   |  155  mots
Nouveau rebondissement dans le dossier Axa Asia Pacific Holdings (Axa APH), dont Axa, qui en détient 54 %, souhaite céder les activités en Océanie pour récupérer 100 % de la partie asiatique. Après l'échéance, le 6 février, de l'accord d'exclusivité d'Axa avec le gérant de fortune AMP, c'est désormais la National Australian Bank qui tient la corde avec une offre, approuvée par les administrateurs représentant les actionnaires minoritaires d'Axa APH, qui valorise la société à 8,4 milliards d'euros. AMP a précisé qu'il réfléchissait à l'opportunité d'une offre améliorée. Quant au régulateur australien, il a indiqué mercredi que l'offre de NAB soulevait « des préoccupations plus importantes » que celle d'AMP. Du côté d'Axa, pour qui les deux offres sont équivalentes, on estime que cette position ne présume pas de la position finale du régulateur, attendue d'ici au 17 mars. B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :