Le budget « rénovation » de l'Elysée s'envole littéralement

 |   |  314  mots
En apparence, l'Elysée applique à lui-même la rigueur budgétaire exigée de l'ensemble de l'Etat. La dotation du « Château » pour 2011 ressort en baisse de 0,2 % par rapport à 2010, à 112,29 millions d'euros. Ceci résulte d'un effet de périmètre : après Marly-le-Roi et Rambouillet en 2009, la présidence de la République se sépare de Souzy-La-Briche. Depuis le 1er octobre, ce domaine n'est plus une résidence présidentielle. Sa gestion a été confiée au ministère de la Culture dans l'attente d'une vente, ce qui diminue de 235.000 euros le budget de L'Elysée. Une fois neutralisé ce transfert, la dotation ressort donc stable en valeur d'une année sur l'autre, et non en baisse. Par ailleurs, le budget de l'Elysée ne reprend pas à son compte le coût des déplacements qu'effectueront Nicolas Sarkozy et l'entourage du chef de l'Etat dans le cadre de la présidence française du G8-G20 cet automne et l'année prochaine. C'est au ministère des Affaires étrangères qu'il reviendra de supporter la facture. Dans ces conditions, rien d'étonnant à ce que l'enveloppe consacrée aux déplacements présidentiels baisse en 2011 de 2,3 % à 20,72 millions d'euros. Les charges de personnel s'inscrivent aussi en baisse à 66,95 millions d'euros, traduisant la réduction des effectifs. Au 31 août dernier, on dénombrait 929 personnes à l'Elysée contre 943 un an auparavant. Ce personnel, dont on a réduit la décoration florale dans les bureaux et le nombre de plateaux-repas, peut-on lire dans les documents annexés au projet de budget pour 2011, travaillera dans un environnement modernisé. Mise à niveauLe budget consacré aux équipements et travaux de l'Elysée s'envole : + 70 % à 4,23 millions d'euros. Il s'agit de mettre à niveau les moyens informatiques et de télécommunications du palais de l'Elysée, mais aussi de rénover et de réhabiliter un bâtiment plein de courants d'air. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :