Comptes PuBlics

 |   |  316  mots
Après la Grèce et l'Espagne, un autre pays du sud de l'Europe, le Portugal, est épinglé sur ses déficits publics. Lundi, le « Financial Times » annonçait que le pays, membre de la zone euro, pourrait voir la note sur sa dette souveraine dégradée par l'agence Moody's. « Si le Portugal veut éviter la dégradation, il doit prendre des mesures significatives et crédibles pour garder son déficit sous contrôle », a indiqué au quotidien britannique Anthony Thomas, analyste senior de l'agence. Le Portugal connaît une explosion de ses déficits publics. En 2009, ils ont bondi à 8 % du PIB, contre 2,8 % en 2008. Quant à la dette souveraine, elle pourrait en effet atteindre 90 % du PIB en 2010 après 77,4 % l'année dernière.L'année dernière, déjà, plusieurs signaux avaient été envoyés, les trois grandes agences de notation ? Moody's, Standard and Poor's et Fitch ? ayant dégradé leur note. Début décembre, les analystes de Standard and Poors avertissaient : « La baisse d'activité cyclique de l'économie du Portugal, alliée avec un plan modeste de stimulation fiscale, a abouti à une détérioration significative du budget de l'État, annulant les progrès précédents réalisés dans la consolidation fiscale depuis 2005. »marges de man?uvre étroitesLes marges de man?uvre sont d'autant plus étroites que sur le plan politique, le Parti socialiste de centre-gauche du Premier ministre, José Socrates, ne dispose pas de la majorité absolue au Parlement et doit composer avec d'autres forces pour adopter ses réformes. Le budget 2010 sera en discussion devant les parlementaires ce moi-ci, le Portugal ne devrait pas connaître de croissance économique cette année, après ? 2,9 % en 2009. Sur le long terme, les projections sur la progression potentielle de l'activité restent inférieures à 1 %, en raison d'un manque de compétitivité sur le marché international et d'un faible niveau de productivité. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :