Le président du Parlement de l'UE : "nous avons sauvé les banques mais nous risquons de perdre une génération"

 |   |  538  mots
La jeunesse d\'Europe deviendra-t-elle une génération \"perdue\"? C\'est la crainte de Martin Schulz, l\'actuel président du Parlement européen. \"Nous avons sauvé les banques mais nous courons maintenant le risque de perdre une génération\", s\'est ému ce membre du Parti social-démocrate allemand (SPD) lors d\'une interview diffusée par l\'agence Reuters ce lundi. Cette génération-là n\'a pas vécu la guerre - comme celle que désignait Hemingway lorsqu\'il popularisa l\'expression - mais elle connaît la crise.Près d\'un jeune européen sur quatre est au chômageAu sein de l\'Union européenne près d\'un quart des actifs moins de 25 ans sont privés d\'emploi et en cherchent un (24,2% dans la zone euro et 23,6% dans l\'UE, selon Eurostat). Dans les pays les plus durement touchés par la crise, le chiffre atteint des sommets : 56,6% en Grèce, près de 55% en Espagne, 38,7% en Italie... Et les jeunes français ne sont pas épargnés avec 26,9% des moins de 25 ans qui sont au chômage.\"La Grèce, l\'Espagne et l\'Italie ont peut-être les générations les mieux éduquées de leur histoire\"\"La Grèce, l\'Espagne et l\'Italie ont peut-être les générations les mieux éduquées de leur histoire, leurs parents ont investi beaucoup d\'argent pour l\'éducation de leurs enfants, ils ont tout fait au mieux\", a regretté Martin Schulz, lui-même autodidacte. \"Maintenant qu\'ils sont prêts à travailler, la société leur dit : \'Il n\'y pas de place pour vous\',  \"Nous sommes en train de créer une génération perdue\" ajoute-t-il. Le parlementaire craint que celle-ci ne perde confiance dans les institutions européennes.700 milliards pour les banques... autant pour les jeunes?Il relève : \"si nous avons trouvé 700 milliards d\'euros pour stabiliser le système bancaire, nous devons avoir au moins autant d\'argent pour stabiliser la jeune génération dans ces pays\". Une somme d\'autant plus difficile à rassembler en pleine période d\'austérité et alors que les 27 membres de l\'UE ont déjà eu tant de mal à s\'accorder sur un budget commun...Mise en garde avant le sommet européenA quelques jours du sommet des chefs d\'Etat qui doit se tenir à Bruxelles les 14 et 15 mars, cette idée tient surtout lieu d\'avertissement. Au menu de la rencontre figure notamment un plan de 6 milliards d\'euros proposé en février par les ministres des Affaires sociales et de l\'emploi de l\'UE. Ces derniers recommandent la création d\'un tel fonds afin de soutenir les jeunes chômeurs avec des offres de formation, d\'aide au retour à l\'emploi ou de stages. D\'autres voix se sont élevées pour sonner l\'alarme à propos du chômage des jeunes en Europe. L\'ambassadeur des Etats-Unis a même évoqué une véritable \"crise humanitaire\".Pour aller plus loin:>> Pour les États-Unis, l\'Union européenne traverse une crise humanitaire grave>> Pour trouver un emploi, 27% des jeunes diplômés envisagent l\'étranger 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :