Les groupes européens s'internationalisent

 |   |  318  mots
L'euphorie boursière passée, retour à la réalité. Le plan de sauvetage adopté le week-end dernier a surtout eu pour conséquence de rassurer les investisseurs sur la capacité des pays membres de l'Union à s'entendre en période de crise. Au-delà, la cure d'austérité qu'il promet au sein de la zone euro laisse craindre une faible activité en Europe. « Mécaniquement, les perspectives de croissance de la zone euro sont faibles à moyen terme, notamment sur 2010 », soulignait ainsi en début de semaine Christian Parisot, stratège chez Aurel BGC.Globalement, cela devrait encourager les investisseurs à bouder les valeurs européennes au profit des américaines et asiatiques, plus à mêmes de profiter d'une croissance soutenue sur leur zone géographique respective. Dans l'absolu seulement. Car, en vérité, les grandes sociétés européennes sont désormais une majorité à s'être tournées vers l'international. disparitésLes experts d'OFI AM soulignaient récemment que, dans l'ensemble, les valeurs du Vieux Continent sont fortement exposées aux zones géographiques hors Europe. Selon les chiffres de la Société Généralecute; Générale, 51 % de la croissance du chiffre d'affaires des 200 plus grandes entreprises européennes est désormais réalisé en dehors du Vieux Continent, un chiffre qui, dans un horizon de trois à cinq ans pourrait atteindre 60 %. Mais toutes ne sont pas logées à la même enseigne. Et dans la perspectives d'une croissance atone dans la zone euro, des arbitrages, notamment sectoriels, sont à prévoir. Clairement, la défense, les télécoms, les utilities et la construction devraient être les filières les plus touchées par les restrictions budgétaires à venir. A l'inverse, Christian Parisot souligne que les secteurs technologique et industriel pourraient être les grands gagnants. les entreprises phares de ces deux secteurs réalisent, en effet, près de 65 % et 45 % de leur chiffre d'affaires hors d'Europe. Gaël Vaut

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :