OMC : l'Europe veut engager un bras de fer sur l'acier avec la Chine

2 mn

Voilà qui viendrait tendre un peu plus les relations entre la Chine et l\'Union européenne (UE). Selon Reuters, l\'UE envisagerait de porter plainte contre la Chine à l\'OMC contre les droits de douane chinois sur les importations de tubes en acier inoxydable. L\'UE rejoindrait donc le Japon qui a déposé une plainte à ce sujet au mois de décembre. L\'UE conteste notamment les droits de douane sur les tubes fabriqués par des entreprises européennes telles que l\'espagnole Tubacex et l\'allemande Salzgitter, a-t-on appris de mêmes sources. Un plan acier a minima pour l\'EuropeCette annonce tombe au moment où  l\'acier est à l\'ordre du jour à Strasbourg. Le commissaire européen en charge de l\'Industrie et des Entreprises, Antonio Tajani, devait en effet dévoiler ce mardi un \"plan d\'action pour redynamiser l\'industrie sidérurgique\" qui devait initialement être bouclé le 16 mai, dévoile Le Figaro daté de ce mardi. Le commissaire avait d\'ailleurs - en vain - essayé de convaincre Lakshmi Mittal de ne pas fermer de site avant cette échéance. Plus récemment Lakshmi Mittal avait évoqué dans le Financial Times la nécessité d\'une \"hausse des droits de douane ou d\'une taxe sur l\'acier à destination de l\'Europe et en provenance de pays où les normes environnementales sont faibles\". Il expliquait en effet que la Chine produisait trop d\'acier, ce qui entraîne la baisse des prix mondiaux. Cela dit, parmi les mesures qui auraient commencé à filtrer, toujours selon Le Figaro, on compte le soutien de la demande d\'acier européenne ainsi qu\'un volet \"énergie\". Antonio Tajani devrait d\'ailleurs présenter un rapport commandé par José Manuel Barroso d\'ici fin 2013. Un enjeu majeur. Et pour cause, la réduction des émissions de CO2 implique le développement des énergies renouvelables mais coûteuses. Une menace pour l\'industrie européenne, selon le Commissaire européen. De fait, les entreprises sont tentées de délocaliser. Certes cela diminue la pollution locale, mais l\'Europe perd des emplois. Sachant qu\'in fine la pollution mondiale augmente. C\'est donc dans ce contexte que l\'UE serait en passe de franchir une étape supplémentaire dans son différend commercial avec la Chine, déclenché le 4 juin avec l\'imposition de droits de douane provisoires sur les importations de panneaux solaires chinois. (Ce à quoi Pékin a répliqué par l\'ouverture d\'une enquête sur les importations de vin européen.) Une manière pour l\'UE de montrer à la Chine qu\'elle contestera toutes les taxes qui lui semblent relever davantage de mesures de rétorsion que d\'un examen objectif de ses pratiques commerciales. Sachant que la Chine compte 3 différends à l\'encontre de l\'Union européenne. Tandis que l\'Union européenne en compte six. Un pas de plus vers une guerre commerciale sine-européenne ? Pour l\'heure, le recours pourrait être officiellement déposé jeudi ou vendredi.Pour aller plus loin: Bruxelles va taxer (provisoirement) les panneaux solaires chinois

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.