France 24 accélère au Maghreb face à CNN et Al Jazeera

 |   |  341  mots
Difficile négociation du budget avec l'État, déficit budgétaire, guerre des chefs entre Alain de Pouzilhac, le PDG, et Christine Ockrent, la directrice générale : France 24, la chaîne française d'information internationale, est en pleine tourmente. Pourtant, elle creuse son sillon. Moins d'un mois après son retour à la direction de la rédaction, Jean Lesieur présentait lundi à Paris l'évolution du canal en arabe. Il passe de 10 à 24 heures de diffusion quotidienne le 12 octobre à midi. Une évolution qui « réaffirme le multilinguisme, contre ceux qui veulent faire de France 24 la chaîne de la francophonie », a lancé Jean Lesieur. Un dossier évoqué au début de la présidence Sarkozy. Lancée en 2006 en français et en anglais, la chaîne a commencé des émissions en arabe 4 heures par jour en 2007, puis 10 en 2009. Un passage à 15 heures était prévu cette année, et à 24 en 2011. L'étape a été brûlée « car il faut très vite trouver notre place face à la concurrence [de chaînes comme Al Jazeera, NDLR]», explique Nahida Nakad. Selon la directrice de la rédaction du pôle arabophone, l'audience de France 24 au Maghreb devance déjà celle de l'américaine CNN. France 24 affirme toucher 2,6 millions de leaders d'opinion, au Maghreb et au Moyen Orient. La rédaction arabophone a recruté 24 journalistes, pour atteindre un effectif de 66. Elle s'appuie aussi sur les synergies avec la radio Monte Carlo Doualiya, filiale de RFI. Avec un budget total de 102 millions d'euros en 2011 pour France 24, Jean Lesieur assure avoir « un budget honorable pour fonctionner efficacement ». Hausse du budgetLe budget 2011 de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) qui regroupe France 24, RFI et la part française de TV5 Monde, à 330,3 millions d'euros apparaît en hausse de 16,8 millions par rapport à 2010. Mais hors taxes, la hausse ne serait que de 5,1 millions, pour les 3 sociétés du groupe, indique Alain de Pouzilhac, patron de l'AEF. Le canal arabophone devrait absorber l'essentiel de la hausse budgétaire dont pourra bénéficier France 24. I. R.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :