Conférence sur la pauvreté : toutes les mesures du gouvernement

 |   |  344  mots
La Conférence nationale sur la pauvreté s\'achève. Et le gouvernement compte bien afficher son volontarisme sur le sujet. Lundi, Marisol Touraine a rappelé que le taux de pauvreté avait atteint 14,1% en 2010, son plus haut niveau depuis 1997. Un chiffre qui \"à lui seul claque comme une gifle\", a commenté la ministre des Affaires sociales. Pour tenter de le réduire, le gouvernement propose ce lundi une série de mesures, chiffrées par Jean-Marc Ayrault. Elles coûteront entre 2 et 2,5 milliards d\'euros d\'ici à 2017. Retrouvez toutes les mesures du gouvernement :• Une hausse du RSA de 10% en cinq ansSelon une source proche du dossier citée par l\'AFP, Jean-Marc Ayrault va annoncer une augmentation du Revenu de solidarité active à compter du mois de septembre prochain. Celle-ci va s\'ajouter à la revalorisation automatique liée à l\'inflation. Concrètement, cette augmentation serait de 10%, étalée sur cinq ans. Elle débutera au mois de septembre prochain.• Une revalorisation du plafond de ressources pour bénéficier de la CMU complémentaireLe Premier ministre devrait annoncer mardi une revalorisation du plafond de ressources pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), ce qui devrait permettre à davantage de personnes d\'en profiter, a indiqué une source gouvernementale à l\'AFP. Cela permettrait à 500.000 personnes de plus d\'entrer dans le dispositif, a précisé cette source, en marge de la grande conférence sur la pauvreté. Le plafond est actuellement fixé à 7.934 euros par an et 4,3 millions de personnes en bénéficient.• 100 millions pour le mal-logementJean-Marc Ayrault devrait également annoncer 100 millions d\'euros de plus pour faire face aux problèmes de mal-logement, annonce l\'AFP. Cette somme sera répartie à égalité entre la création de 8.000 places d\'hébergement d\'urgence pour les sans-abri et des mesures d\'aide au logement, comme l\'intermédiation locative, qui permet à des personnes défavorisées d\'accéder à un logement via une association qui sert de garantie au bailleur.Lire aussi : Tous pauvres? La peur de la précarité saisit les Français 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :