La production auto va fortement chuter au premier semestre en Europe

 |   |  474  mots
Perspectives plutôt moroses en Europe pour l\'industrie automobile. \"La production de véhicules devrait reculer de 8 à 10% au premier semestre en Europe\", a averti Yann Delabrière, patron du fournisseur auto Faurecia ce mardi, en présentant les résultats financiers de son groupe.  \"Sur l\'ensemble de l\'année, la production automobile devrait reculer de 4 à 5% en 2013 en Europe, après un repli de 6% en 2011\", précisait le dirigeant de la filiale équipementière de PSA. Ce sera la seule grande région du monde en chute. Partout ailleurs, l\'industrie  automobile devrait connaître une croissance, \"de 4 à 6% cette année en Amérique du nord, de 3 à 5% en Amérique du sud, de 9 à 11% en Chine\". Du coup,  \"la production de véhicules légers dans le monde devrait progresser de 1 à 2% sur 2013\", affirme Yann Delabrière.Résultats en chuteDans ce contexte, après des résultats en berne l\'an dernier, Faurecia espère redresser la barre en 2013 grâce à de nouvelles économies,  tout en se disant prêt  \"à toute éventualité\" si son actionnaire principal (à hauteur de 57,4%), PSA Peugeot Citroën, décidait de se désengager. L\'équipementier français avait vu l\'an dernier son bénéfice net plonger de 62% à 142 millions d\'euros. Sa marge opérationnelle a reculé de 21% à 514 millions. Son chiffre d\'affaires a en revanche progressé de 7% à 17,36 milliards. Son endettement net a dérapé  et atteint 1,8 milliard.Ajustement des effectifsLe groupe va aussi du coup poursuivre sa restructuration en Europe, avec une réduction de coûts estimée à 90 millions. Quel sera l\'impact de ces mesures sur les effectifs? Yann Delabrière a refusé de le préciser. \"Nos effectifs ont reculé de 3% en France en 2012. Les suppressions de postes ont concerné les intérimaires.  Car le nombre de salariés permanents a progressé \", a-t-il souligné. \"Il va falloir ajuster  les effectifs. Nous négocions site par site\", mais \"on ne va pas annoncer un grand plan social en Europe, ni même en France\", a assuré le dirigeant. Il avait fait savoir en novembre dernier lors d\'une conférence d\'analystes que le groupe avait supprimé 1.500 emplois en Europe de l\'ouest en 2012 sur un total de 53.000. Renforcement hors d\'EuropeL\'équipementier va en tous cas poursuivre son renforcement hors d\'Europe. Ses ventes sur le Vieux continent  continent ont représenté 52% du total sur le deuxième semestre. Le groupe Volkswagen est son premier client (24,2% du chiffre d\'affaires au deuxième semestre 2012) devant Ford (15,1%), PSA (13,4%). Les constructeurs allemands absorbent 39% de ses ventes, devant les américains (28%). Cette année, Faurecia prévoit une légère hausse de son chiffre d\'affaires, qui serait compris entre 17,5 et 17,9 milliards d\'euros, une progression de sa marge opérationnelle et un flux de trésorerie net à l\'équilibre avant restructurations.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :