En mars, l'octroi de prêts a ralenti en Chine

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
La pression de la Banque centrale chinoise sur les établissements bancaires en vue de réduire la croissance du crédit commencerait-elle à porter ses fruits ? C'est du moins ce que pourrait laisser entendre le ralentissement enregistré au mois de mars. craintes des autoritésSur ce seul dernier mois, les banques ont réduit la voilure, en ne distribuant que 510,7 milliards de yuans (74,8 milliards de dollars) de nouveaux crédits, contre 700 milliards de yuans en février. Un montant nettement inférieur à celui établi par le consensus, celui de Bloomberg tablant sur 709 milliards de yuans. Résultat, pour l'ensemble du premier trimestre 2010, les prêts se sont élevés à 2.600 milliards de yuans, contre 4.600 milliards de yuans durant la même période de l'an dernier, précise l'institution sur son site internet. Cette publication intervient au moment où les autorités monétaires chinoises ne cachent plus leurs craintes de voir exploser les mauvaises créances, notamment dans le secteur immobilier. Dans un entretien publié lundi par la China Securities Journal, le président de la Commission de régulation bancaire, Liu Mingkang, a en effet rappelé qu'en dépit d'une demande forte, « le marché immobilier comportait des risques ». En conséquence de quoi l'institut a pris certaines mesures, notamment celle d'ordonner aux banques de réévaluer « au cas par cas » d'ici à la fin juin les prêts accordés aux gouvernements locaux. Une grande partie de cet argent est investi dans des projets immobiliers. M. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :