BAE Systems meilleur vendeur d'armes en 2008

 |   |  330  mots
BAE Systems décroche la timbale de premier groupe d'armement au monde pour l'année 2008, avec 32,42 milliards de dollars de chiffre d'affaires, selon le rapport publié lundi par l'Institut international de recherche pour la paix (Sipri), basé à Stockholm. C'est la première fois qu'un groupe non-américain prend la tête des 100 premiers vendeurs d'armes, qui ont dégagé en 2008 un chiffre d'affaires de 385 milliards de dollars, soit 39 milliards de plus qu'en 2007. BAE Systems devance les cinq grands américains : Lockheed Martin (29,88 milliards), Boeing, qui a perdu son rang de numéro un mondial en 2008 (29,2), Northrop Grumman (26,09), General Dynamics (22,78) et Raytheon (21,03). Parmi les dix premiers du classement, seul Boeing a vu ses ventes baisser (1,2 milliard).plus fort en australieAlors qu'il a été inquiété dans plusieurs enquêtes sur des éventuels cas de corruption, BAE Systems a pris la première place, grâce à son internationalisation, notamment aux états-Unis où il a généré 17,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires (contre 6,25  milliards en Grande- Bretagne). Soit 59 % du total de ses ventes dans l'armement. En 2008, il était le quatrième fournisseur du Pentagone. Le britannique s'est aussi renforcé en Australie où il a racheté Tenix, ce qui en fait le premier fabricant d'armement du pays. Cette stratégie est aussi celle d'EADS. Mais avec moins de réussite pour le moment. Classé au septième rang mondial, le groupe européen n'a réalisé que 17,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans la défense en 2008, sur des ventes globales de 63,34 milliards de dollars. Soit 28 % de son chiffre d'affaires total. La « vision 2020 » garde toute sa pertinence mais elle doit passer par une politique d'acquisition ambitieuse et une internationalisation d'EADS en vue de rééquilibrer les activités civiles et militaires à l'image de Boeing qui a réalisé, en 2008, près de la moitié de ses ventes dans la défense (48 %). Enfin, l'italien Finmeccanica grapille une place, passant du 9e au 8e rang (13,2 milliards) et Thales conserve sa 10e place (10,7 milliards).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :