Partage des profits : l'exécutif veut renforcer la participation

 |   |  142  mots
L'idée lancée par Nicolas Sarkozy en 2009 de répartir les bénéfices des entreprises en trois tiers, dont un réservé aux salariés, semble enterrée. Critiquée, notamment en raison notamment de sa faisabilité, la règles n'a au final jamais fait l'objet d'une négociation entre partenaires sociaux comme le souhaitait le président de la République. Ni d'une loi faute d'accord, comme avait menacé l'exécutif. Exit donc le partage de la valeur. Place à de nouvelles mesures sur la participation qui concerne actuellement 5 millions de personnes. L'idée étant d'en élargir le champ des bénéficiaires. Ce thème était déjà à l'honneur dans la loi sur les revenus du travail de 2008, qui offrait notamment aux entreprises de moins de 50 salariés la possibilité de mettre en place tel un dispositif. I. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :