Fed : 40 milliards par mois pour tenter de stimuler l'économie

 |   |  336  mots
Sa décision était très attendue. La Fed a dévoilé son programme pour soutenir la croissance américaine. Son arme? Un programme de rachat de titres de créances immobilières. Dès demain, la banque centrale américaine rachètera des titres adossés à des créances immobilières émis par les organismes de refinancement hypothécaires parapublics. Elle le fera à raison de 40 milliards de dollars par mois.Une décision liée à la situation du marché de l\'emploi\"Si les perspectives du marché de l\'emploi ne s\'améliorent pas de façon substantielle\", l\'institution continuera à racheter ces titres et à \"employer ses autres instruments de politique monétaire de façon appropriée\", a indiqué le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) dans un communiqué. Le taux d\'actifs au chômage atteignait 8,1% au mois d\'août selon les dernières statistiques publiées par le département du Travail américain. Un chiffre en léger recul par rapport au mois précédent (8,3%). Mais, \"la croissance de l\'emploi a été lente et le chômage reste à un niveau élevé\", note la Fed.Le FOMC maintient en outre son principal taux directeur à un niveau proche de zéro. Ce taux quasi nul est pratiqué depuis 2009. La banque centrale américaine promet en outre qu\'elle ne relèvera pas ses taux d\'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu\'elle évoquait jusqu\'à présent l\'échéance de la fin 2014.Parmi les membres du comité, une seule voix discordante est à compter, celle de Jeffrey Lacker, qui avait déjà fait part de son opposition à de précédentes décisions de l\'organisme au début de l\'année.Première réponse Après l\'annonce de ces décisions, l\'euro est légèrement remonté face au dollar. Vers 16H35 GMT (18H35 à Paris), l\'euro valait 1,2916 dollar contre 1,2895 dollar quelques minutes auparavant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :