Trois valorisations et beaucoup d'incertitudes

Quel avenir pour La Poste?? La « data room » (période d'information) sur l'entreprise publique est ouverte depuis janvier 2010, mais le dossier va bientôt être bouclé sans que les représentants de l'État et ceux de la Caisse des dépôts aient véritablement réussi à s'entendre sur la question. En témoigne, la complexité du mécanisme de valorisation de La Poste. L'État table sur une réalisation (ou un dépassement) des objectifs du groupe à cinq ans. La Caisse des dépôts, elle, s'en tient à une approche très prudente.Et pour cause. Rien ne garantit que le groupe parviendra à s'adapter avec succès à son nouvel environnement. La baisse du courrier est structurelle. D'ici à 2015, les volumes devraient diminuer de 30 %. Au 1er janvier 2011 - dernière étape de la libéralisation du marché du courrier -, 100 % du chiffre d'affaires de La Poste sera ouvert à la concurrence, contre 47 % aujourd'hui. Quant à La Banque Postale, véritable vache à lait du groupe, elle a déjà subi l'ouverture de la commercialisation du livret A à toutes les banques et elle sera bientôt affectée par le durcissement des exigences réglementaires.Pour justifier leur optimisme prudent, les dirigeants de l'entreprise publique vantent le modèle « équilibré » du groupe. « Le portefeuille d'activités diversifié de La Poste [courrier, colis, banque, Ndlr] lui a permis de passer la crise », soulignait Marc-André Feffer, directeur général adjoint chargé de la stratégie et du développement, la semaine dernière. Pour lui, « aucune des autres grandes postes européennes n'a trouvé un modèle ayant démontré sa supériorité ». Quant au président de La Poste, Jean-Paul Bailly, il mise sur l'innovation. Les 2,7 milliards d'euros apportés par l'augmentation de capital permettront au groupe, non seulement de réduire sa dette de 800 millions d'euros, mais surtout, si on les ajoute à la capacité d'autofinancement et aux produits de cessions, de financer 8,7 milliards d'euros d'investissements entre 2010 et 2015. S. R.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.