Les contrats souples au c ? ur de la politique ALD Automotive

 |   |  532  mots
Filiale de la Société Généralecute; Générale, ALD Automotive est l'un des principaux acteurs mondiaux de la location longue durée, avec 780.000 voitures sur la route dans le monde dont 235.000 en France. Sur le bureau de Pascal Serres, directeur général délégué, le dossier des véhicules hybrides est sur le haut de la pile. Non pas que les volumes actuels de voitures bicarburation soient très importants chez ALD comme chez les autres, mais parce que l'avenir s'annonce plus « vert » que le présent et que les clients grands comptes d'ALD demandent à leur partenaire d'apporter une réponse sur le sujet.« Les véhicules hybrides sont encore peu populaires, l'offre étant encore limitée. Les allocations faites en la matière par les clients à leurs collaborateurs, sont donc, de ce fait, très réduites. Mais nos clients s'interrogent pour les trois ans qui viennent, et nous interpellent sur le sujet en nous demandant comment nous envisageons de traiter le sujet. L'important pour nous est de disposer de contrats souples qui permettront à nos clients, dans des conditions définies au départ, de sortir au meilleur moment pour eux d'un contrat sur une voiture classique, généralement signé pour trois ans, voire quatre aujourd'hui », explique Pascal Serres.anticipationÀ cette échéance en effet, pour ALD comme pour tous les autres acteurs de la LLD en Europe, l'offre hybride devrait être largement plus conséquente qu'aujourd'hui, si les constructeurs qui misent actuellement l'essentiel de leur communication sur la protection de l'environnement nous disent bien la vérité? Les loueurs, eux, devront donc être prêts. « Nous sommes engagés dans une responsabilité sociétale, pour soutenir le développement des projets de véhicules électriques. Et nous sommes convaincus que les évolutions de gammes ? et donc de demandes de la part de nos clients ? vont être importantes à brève échéance. Pour avoir les réponses, nous travaillons le sujet maintenant », ajoute Pascal Serres.Mais, chez ALD, un autre sujet, lui aussi lié à la protection de l'environnement puisque censé réduire le nombre de kilomètres effectués par les véhicules et donc les émissions de CO2, est à l'ordre du jour. Il s'agit d'équiper les véhicules loués de systèmes embarqués de navigation. « Les conducteurs des véhicules sont très demandeurs, les gestionnaires de flotte un peu moins car la présence d'un GPS à bord influe évidemment sur le budget du véhicule loué. Néanmoins, si 15 % de notre flotte est équipée d'un GPS, nous savons que l'ensemble des véhicules que nous louerons dans trois ans en seront équipés », poursuit Pascal Serres. « À l'arrivée, tout le monde s'y retrouvera puisque les conducteurs seront mieux guidés au quotidien, les conditions de sécurité seront améliorées parce que le GPS permettant de mieux prévoir son trajet, réduit le stress, la consommation de carburant sera réduite car les trajets seront effectués au plus court et la valeur des véhicules en fin de contrat sera relevée. C'est pour cela que nous collaborons sur ce sujet avec Navteq au niveau international. » 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :