La cote de popularité de l'Union Européenne dégringole dangereusement

 |   |  305  mots
Le projet européen fédère de moins en moins les Européens. C\'est le résultat d\'une étude menée par le centre de recherche américain Pew et publiée ce mardi. D\'après cette étude appelée \"Le nouvel homme malade de l\'Europe: l\'Union européenne\", la baisse de popularité de la construction européenne a été vertigineuse en l\'espace d\'un an. Ainsi, entre 2012 et 2013, la part des sondés favorables à l\'Union européenne est passée de 60% à 45%. C\'est en France que la baisse est la plus importante avec 41% d\'opinions favorables soit une baisse de 19 points.L\'Italie aussi pro-européenne que l\'AllemagneL\'Allemagne voit son socle de supporters de l\'Europe diminuer, mais de seulement 8 points. Cette base se maintient également à un niveau relativement haut avec 60% d\'opinions favorables. L\'Italie reste également très pro-européenne malgré ses difficultés financières avec 58% de cote de popularité. Une cote stable puisqu\'elle ne baisse que d\'un point. Les Grecs sont 33% à adhérer au projet européen (-4 points), les Espagnols sont 46% (-14 points) et les Britanniques 43% (-2 points).La question économique démobilise massivement les EuropéensC\'est sur le thème de l\'intégration économique, que l\'adhésion est la moins large. Les Européens, dans leur ensemble, sont 28% à la défendre, soit 6 points de moins qu\'il y a un an. Les Grecs sont les plus réfractaires, avec 11% d\'opinions favorables (-11 points). Les Français affichent également leur défiance avec seulement 22% de sondés favorables à l\'intégration économique, soit une baisse de 14 points.De leur côté, les Allemands restent majoritairement favorables à l\'intégration économique, avec un taux de 54%. Cette cote baisse toutefois de 5 points sur un an.   

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :