Valeurs de la distribution : toutes les apparences de la santé

 |   |  452  mots
cite>Carrefour a annoncé, pour la première fois depuis 18 mois, un chiffre d'affaires trimestriel en progression (+5,5%). Son challenger et numéro 3 mondial, l'allemand Metro, a enregistré sa première progression depuis 2008 (+2,3%). Enfin, Casino, a dévoilé une hausse de 5,6% de ses ventes pour les trois premiers mois de 2010. Les chiffres des deux français, pourraient être considérés comme encourageants voire en contradiction avec les indicateurs nationaux sur la consommation des ménages. Ce serait passer outre la répartition géographique du chiffre d'affaires.La Chine, toujours...Ainsi, l'activité de Carrefour est quasi stable en France alors qu'elle a connu une progression à deux chiffres dans les « marchés de croissance ». Le groupe y réalise 34% de ses ventes. Selon les spécialistes du secteur, le numéro deux mondial de la distribution continuera à bénéficier de son implantation en Amérique latine et en Chine où le redressement de la consommation, initiée au second semestre 2009, devrait se poursuivre. Casino, pour sa part, a fait état d'une progression symbolique de 0,6% sur le sol national par rapport aux 16,2% effectués hors Europe. « A l'international, [le tiers de son activité] la qualité des actifs permet d'anticiper la poursuite d'une croissance élevée et rentable » a indiqué le groupe lors de la présentation de ses chiffres trimestriels. La société est leader au Brésil et bien implantée au Vietnam et en Thaïlande.Classes moyennes économesLa seule inconnue réside maintenant sur l'impact de la crise grecque. Car outre le fait qu'elle ait brusquement arrêté la tendance haussière des valeurs en bourse (Carrefour progressait de 14% et Casino de 7,5%), les analystes s'inquiètent d'une répercussion sur les habitudes de consommation des ménages. Si l'an passé les classes dites défavorisées ont modifié leurs habitudes en se tournant vers les produits de distributeurs (MDD) pour réduire leurs dépenses, cette année le risque est grand de voir les classes moyennes prendre le même chemin. Certes, ces MDD génèrent des marges plus importantes que les produits de marques des grands producteurs. Mais vendues moins chères, elles n'engendrent qu'une progression marginale du chiffre d'affaires.Redoutant donc que les annonces de plans de rigueur fassent ressurgir la peur du chômage et la hantise de prélèvements supplémentaires, les spécialistes du secteur restent très prudents. Ils sont tout de même positifs. La faible valorisation boursière (13,7 fois le bénéfice estimé 2010 pour Carrefour, 11,6 fois pour Casino) et le potentiel de hausse des titres montré il y a quelques semaines plaident en faveur du secteur. Du moins pour les valeurs qui ont une bonne exposition hors europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :