Manouchian pour mémoire

 |   |  214  mots
omanDidier Daeninckx a toujours marié avec bonheur Histoire et roman. Il en fait à nouveau la preuve avec cette évocation de la vie de Missak Manouchian, depuis son enfance anatolienne marquée par les horreurs du génocide arménien jusqu'à l'exécution par les nazis en février 1944 de ce résistant héroïque, chef des FTP-MOI, un réseau communiste formé de combattants immigrés. Le héros du roman est un jeune journaliste de « L'Humanit頻, chargé en 1955 par les hautes instances du PCF de tirer au clair les circonstances de son arrestation. Daeninckx dévoile la vie méconnue de Manouchian et démontre les ravages causés par le stalinisme. Car en enquêtant sur ces années noires, ce militant pur et dur découvre la réalité de l'incroyable machine à broyer les hommes qu'est devenu le communisme.Une évocation historique saisissante à lire avant de découvrir « l'Armée du crime », le dernier film de Robert Guédiguian qui sort en salle demain. Et pour mieux connaître la personnalité du réalisateur, on lira aussi avec intérêt l'ouvrage « Conversation avec Robert Guédiguian » (Éditions Les Carnets de l'Info, 19 euros) où il parle de ses engagements et de sa vie avec la journaliste Isabelle Danel. L. P.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :