La Caisse des dépôts dépasse la crise

 |  | 271 mots
Lecture 1 min.
Retour dans le vert pour la Caisse des dépôts. Un an après avoir annoncé la première perte de son histoire, l'institution de la rue de Lille a publié un résultat 2009 de près de 2 milliards d'euros. « Le résultat récurrent, hors exceptionnel, s'établit à 1,646 milliard d'euros, le niveau le plus élevé jamais atteint », précise le groupe. La contribution des filiales (385 millions d'euros pour la CNP, 425 pour Icade et la SNI, 132 pour Dexia) est de plus en plus importante. Elle représente désormais 61 % du résultat récurrent, contre 48 % en 2007. Largement entamés par la crise, les fonds propres ont pu être renforcés : à 19,2 milliards d'euros ceux-ci sont ainsi quasiment revenus à leur niveau de 2007. accord en vue sur la poste« La Caisse des Dépôts a réalisé 760 millions d'euros d'investissements d'intérêt général en 2009 », a également souligné Augustin de Romanet, saluant en particulier l'action du Fonds stratégique d'investissement, qui a engagé 1,4 milliard d'euros dès sa première année d'existence. Dans les prochains mois, la Caisse des dépôts devrait parvenir à un accord sur la part du capital de La Poste que représentera son investissement de 1,5 milliard d'euros dans l'entreprise publique. « Il se peut que la valorisation de la Poste soit plus basse qu'en 2007 [date à laquelle avaient eu lieu les premières discussions] », s'est borné à commenter Augustin de Romanet. Interrogé sur un éventuel intérêt de la banque publique pour la Coface, le directeur général de la Caisse des Dépôts a déclaré qu'un investissement minoritaire était envisageable. S. R.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :