Natixis peine à vendre

 |   |  332  mots
La vente des fonds émergents de Natixis est un casse-tête. Six mois après son lancement, le processus patine. Selon plusieurs sources proches de la banque, le groupe Louis Dreyfus est considéré comme le mieux placé pour racheter les fonds au Brésil, en Inde et en Chine. Le dossier devait même être conclu durant l'été. Jacques Veyrat, le patron du groupe familial s'était déplacé au Brésil en juillet pour rencontrer les équipes, ce pays étant très stratégique pour le géant des matières premières. Valorisation difficileMais la vente semble avoir pris du retard en raison de l'hésitation de Louis Dreyfus à racheter les fonds indiens et chinois. En effet, ceux-ci sont récents et ne disposent pas d'historique de performance suffisant, ce qui rend leur valorisation difficile. Leur structure est également complexe puisqu'ils sont logés par groupe, au sein d'un holding. Cette situation embarrasse Natixis qui tient à vendre la totalité des fonds dans les trois pays et non « par appartements ». Louis Dreyfus, avec Artemis, le holding de François Pinault, sont les seuls à avoir proposé de racheter l'ensemble des fonds émergents. Mais Artemis aurait proposé avant l'été un prix très bas, et demandé à Natixis de financer l'opération ce que la banque aurait refusé. Les autres candidats, parmi lesquels figure le fonds de fonds Coller Capital, restent intéressés uniquement par le Brésil, en raison de ses bonnes équipes et de ses belles performances passées. Le montant de l'opération oscillerait entre 200 et 250 millions d'euros. Une fois la transaction bouclée, Natixis pourrait lancer dans la foulée la cession de ses fonds européens pour compte de tiers en Espagne, en Italie, en Pologne et en Allemagne. De leur côté, les fonds suédois et néerlandais sont gérés pour le compte propre de la banque mais n'ont quasiment pas réalisé d'investissements, ce qui faciliterait leur liquidation. Matthieu Pechberty

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :