Sarkozy  : le salut

 |   |  237  mots
Pris dans la tourmente, Nicolas Sarkozy a engagé hier la première étape de sa contre-offensive par une visite surprise à Gandrange. Le chef de l'État a annoncé un contrat de 300 millions d'euros entre Réseau Ferré de France et le sidérurgiste Corus. Par ailleurs, il affirme, dans une interview au « Figaro » d'aujourd'hui, maintenir le cap des réformes, refuser toute perspective de hausse des impôts, et toute modification du bouclier fiscal. pages 2-3 et 4Appelés à durer trois mois, les états généraux de l'industrie ont été lancés hier par Christian Estrosi. Pour lui, il faut relever « trois défis majeurs » : l'augmentation de la part des produits innovants, le renforcement de la recherche et la mutation vers le développement durable. Parmi les pistes de réflexion du ministre de l'Industrie : l'instauration d'une prime à la « relocalisation », l'incitation à la création de coopératives et des prêts verts bonifiés pour l'éco-industrie. pages 2-3 et éditorial page 9Portée par le restockage des entreprises, la production industrielle rebondit dans le monde. En août, elle a augmenté de 0,9 % au sein de la zone euro et de 1,6 % au Japon. Cette reprise s'accompagne d'un redémarrage du commerce mondial, qui a progressé de 3,5 % en juillet après 1,5 % en juin, la plus forte progression en cinq ans. « La reprise sera plus forte que prévu », estime Éric Chaney, chef économiste du groupe Axa. page 6

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :