La Grèce plombée par les révisions à la hausse du déficit

 |   |  308  mots
Le Premier ministre grec Georges Papandréou n'aura pas savouré longtemps la victoire des socialistes du Pasok, son parti, dans huit régions sur treize dimanche. Dès lundi, son ministre des Finances, Georges Papaconstantinou recevait les représentants de la « troïka » - l'Union européenne (UE), la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) - venus analyser la situation budgétaire de la république hellène. C'est l'étape indispensable à l'octroi d'une nouvelle tranche de 9 milliards du prêt accordé par ces institutions depuis que Athènes ne peut plus faire appel aux marchés financiers en raison de taux rédhibitoires.Projet de budget 2011Jeudi, le gouvernement présentera son projet de budget 2011 devant un parlement où il détient certes la majorité mais dont les mesures vont encore accentuer la rigueur. Car si les électeurs n'ont pas sanctionné l'équipe au pouvoir pour ce deuxième tour des élections régionales et municipales, c'est qu'ils ont davantage à faire avec un situation quotidienne qui n'est pas prête de s'améliorer à court terme. La révision à la hausse de l'estimation du déficit public en 2009 annoncée lundi par les statisticiens de Bruxelles, à 15,4 % du PIB contre 13,9 %, ainsi qu'une dette souveraine représentant 126,8 % du PIB se traduit par l'impossibilité de tenir l'objectif de déficit exigé dans le plan d'aide dès cette année : 7,8 % du PIB alors qu'Athènes table d'ores et déjà sur 9,4 %. Dimanche, Georges Papandreou annonçait que les recettes tirées du programme de privatisations permettraient d'atteindre les objectifs, car l'assainissement pèse sur l'activité. Le PIB grec s'est contracté au troisième trimestre de 1,1 % par rapport au précédent, et 2010 devrait se solder par une deuxième année de récession. Surtout, le taux du chômage atteint désormais 12 %. Robert Jule

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :