Obama donne 8 milliards de dollars pour relancer le nucléaire

 |   |  272  mots
Le président américain a annoncé mardi des mesures pour lancer la construction des premiers réacteurs nucléaires depuis plus de trente ans aux États-Unis, la principale étant une enveloppe d'environ 8 milliards de dollars en garanties de prêts. « Il nous faut construire une nouvelle génération de centrales nucléaires sûres et propres aux États-Unis », a déclaré Barack Obama, qui s'est fait l'avocat d'une transition de l'économie traditionnelle vers une économie « verte ». « Le Japon et la France ont depuis longtemps fortement investi dans ce secteur », a-t-il relevé, pour conclure : « Si nous n'investissons pas dans ces technologies aujourd'hui, que ce soit dans l'énergie nucléaire, solaire ou éolienne, nous les importerons demain. » La somme annoncée va permettre d'entamer la construction en Géorgie (sud-est des États-Unis) d'une centrale comptant deux réacteurs nucléaires. Les États-Unis ont boudé l'énergie nucléaire depuis un grave accident à la centrale de Three Mile Island, en Pennsylvanie (dans l'est du pays), en 1979. Le pays compte aujourd'hui 104 centrales nucléaires en fonctionnement, mais la plus récente, celle de Seebrook, dans le New Hampshire (nord-est), a été commandée en 1977 et est entrée en service en 1990. Tous ces réacteurs ne fournissent aujourd'hui que 20 % des besoins en électricité du pays. Le reste est assuré par le charbon, le gaz naturel, le pétrole et les énergies renouvelables, surtout l'hydroélectricité. Selon des estimations des milieux professionnels, les États-Unis devront construire 35 nouveaux réacteurs pour conserver cette part de 20 % d'électricité produite par le nucléaire, ce qui représenterait un investissement de quelque 280 milliards de dollars. (AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :