En bref

 |   |  392  mots
STRONG>WestLB a présenté son nouveau plan de démantèlementLa troisième banque régionale allemande, WestLB, a présenté mardi son plan de restructuration à la Commission européenne. Ce plan, qui prévoit une réduction de son bilan et de ses actifs à risque « d'environ un tiers » d'ici 2015, s'ajoute à la précédente restructuration de la banque, menée l'an dernier, qui prévoyait une réduction de 50 % de ses actifs. Afin de faciliter son rachat ou le transfert d'actifs vers sa structure de défaisance (« bad bank »), la banque régionale allemande propose également de scinder ses activités en quatre parties, dont certaines pourraient être reprises par des caisses d'épargne et d'autres vendues à des investisseurs.L'agence S&P a relevé plus de notations financières qu'elle n'en a dégradées en 2010, sauf en EuropeL'agence de notation financière Standard & Poor's a relevé plus de notes en 2010 qu'elle n'en a abaissées, une première depuis 1997, sauf en Europe, secouée par la crise de la dette publique. En 2010, S&P a effectué 490 relèvements de notes et n'en a abaissé que 435. Les 490 émetteurs dont la note a été remontée ont émis 920,2 milliards d'euros de dette, tandis que ceux dont la note a été dégradée ont totalisé 2.051,7 milliards d'euros de dette. C'est aux États-Unis qu'il y a eu le plus de notes relevées, avec 51 % du total. L'Europe, en revanche, a connu près de deux fois plus d'abaissements que de relèvements : 112 contre 60. Six pays ont concentré près de 75 % des dégradations: Italie, Irlande, France, Grèce, Portugal et Royaume-Uni.L'Allemagne enregistre une forte demande lors de son adjudication de dette à 10 ansL'Allemagne a enregistré une solide demande lors du placement ce mercredi de 3,4 milliards d'euros d'obligations à 10 ans, ce qui a dopé les titres allemands. Les titres ont été émis à un taux moyen équivalent à celui du marché secondaire au moment de l'opération de 3,28 %, contre 2,87 % début janvier. Berlin a enregistré près de 6,5 milliards d'euros d'ordres, soit un ratio de couverture de 1,9 fois les montants proposés, après 1,6 début janvier et 1,2 fin novembre, ce qui a contribué à doper la demande sur les marchés secondaires. Évoluant en sens inverse des prix, le taux à 10 ans allemand baissait de 4 points de base en fin de journée, à 3,23 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :