En Chine, Barack Obama promeut les droits de l'homme

 |   |  263  mots
visite officielleCertains craignaient que le président américain Barack Obama n'hésite à évoquer des sujets épineux, comme les droits de l'homme, pour ses hôtes au cours de sa visite officielle en Chine. Ils en voulaient pour preuve la dépendance des États-Unis vis-à-vis des investisseurs chinois, auprès desquels le Trésor américain place sa dette. Or, à Shanghai, au cours de la première étape de son voyage qui le menait dans l'après-midi à Pékin, le président américain a prôné la liberté d'expression, de culte et d'information, notamment sur Internet, devant un parterre d'étudiants qui en sont peu ou prou privés par les autorités communistes. Certes, le contenu de la conférence ? une causerie publique telle que Barack Obama les affectionne ? n'a pas été relayé par la télévision nationale, mais le message n'en a pas moins été envoyé. Cela dit, il reste encore, pour le président américain, à aborder d'autres thèmes qui fâchent avec son homologue Hu Jintao. Comme la valeur du yuan. D'autant que, après s'être quelque peu résorbé pour cause de crise économique, le déficit de la balance commerciale américaine avec la Chine repart maintenant à la hausse. Mais comment demander à Hu Jintao d'orchestrer une réévaluation du yuan, alors que, de leur côté, les Américains ne font rien pour soutenir le dollar ? D'ailleurs, de même que pour les droits de l'homme, certains observateurs craignent que la modification de la parité yuan-dollar soit sacrifiée... L.J.B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :