Quelques grosses opérations sauvent une année calme en France

 |   |  329  mots
La France ne redémarre pas. Alors que le marché mondial des fusions-acquisitions repart progressivement (voir ci-dessus), les transactions se font encore trop rares dans l'Hexagone. Le volume des opérations s'est élevé à 47,3 milliards de dollars en 2010, selon les données de ThomsonReuters, soit exactement le même montant que l'an passé alors que la plupart des marchés ont augmenté. Mais surtout, le marché reste au même niveau d'activité qu'en 2003, lors de la précédente crise. 2010 a vu le retour d'opérations de LBO (rachat par endettement) de taille importante comme Picard, Spotless ou Sebia qui appartenaient déjà à d'autres fonds. Mais le marché est resté globalement calme. Quelques banques conseils ont réalisé une année correcte grâce aux trois principales opérations : le rachat d'International Power par GDF Suez, la tentative de rachat, en cours, de Genzyme par Sanofi et la scission d'Accor. BNP Paribas, Société Généralecute; Générale et JP.Morgan, ont été les trois seules banques mandatées sur les trois opérations. Du coup, elles se retrouvent dans cet ordre sur le podium pour l'ensemble de l'année 2010. Viennent ensuite les banques américaines Morgan Stanley et Goldman Sachs. Rothschild se maintient à la sixième place alors que sa rivale Lazard chute de la quatrième en 2009 à la douzième. Nomura, neuvièmeParadoxe pour ces deux spécialistes du conseil, Rothschild, habituellement concentrée sur les opérations de taille moyenne a obtenu 915 millions de dollars de volume moyen pour ses 56 opérations. Lazard, plutôt orienté vers les grands groupes, compte en revanche une moyenne de 488 millions de dollars de volume pour 49 mandats. Les cessions des activités britanniques et australiennes d'Axa ont aussi animé le marché au profit de Credit Suisse et Deutsche Bank. Nomura réussit à s'imposer dans le Top 10, à la neuvième place. UBS et Crédit Agricolegricole CIB restent encore à la traîne avec une année 2010 décevante. M. Pe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :