Deux revenantes à l'Open d'Australie

 |   |  487  mots
La première n'est même pas classée par la WTA, l'association des joueuses professionnelles. La seconde ne pointe qu'à la 15e place mondiale. Et pourtant, la place de numéro un du tennis féminin pourrait bien se jouer cette année entre ces deux revenantes, les Belges Justine Hénin, 28 ans, et Kim Clijsters, 26 ans, qui sont les attractions du tableau de l'Open d'Australie qui commence ce lundi à Melbourne.La Wallonne, détentrice de sept titres du Grand Chelem dont quatre Roland-Garros, et la Flamande ont annoncé la couleur lors du récent tournoi de Brisbane. Pour son grand retour sur le circuit professionnel, après sa retraite brutale en juin 2008, l'ex-numéro un mondiale Hénin s'est frayé un chemin jusqu'à la finale ne cédant que face à? Kim Clijsters ! Cette dernière était, elle, revenue sur le circuit quelques mois plus tôt, pour la saison estivale américaine. Un come-back, après deux ans consacrés à sa vie privée et notamment à sa fille Jada née en février 2008, plus que réussi puisque la Flamande a remporté l'US Open, son deuxième titre en Grand Chelem, début septembre à New York, en battant la crème des joueuses, notamment les s?urs Williams?« au bon moment »Pour Sarah Pitkowski, consultante RMC Sport et ancienne joueuse professionnelle, Hénin et Clijsters « arrivent vraiment au bon moment ». « Ça va donner une grande bouffée d'air au tennis féminin, juge-t-elle. Le circuit manquait de leaders, de charisme, si ce n'est les s?urs Williams par intermittence. » Le constat est sévère mais juste : les Williams, et notamment Serena, manquent de vraies rivales dans les épreuves majeures. D'autant qu'en attendant le retour à plein régime de la Sibérienne Maria Sharapova, les autres joueuses de l'Est comme Safina, Dementieva, Kuznetsova, Jankovic ou Zvonareva, si valeureuses soient-elles, peinent à passionner les foules?Pour Sarah Pitkwoski, il n'y a aucun doute : « Hénin et Clijsters vont retrouver les toutes meilleures places dans quelques semaines. Il faudra compter sur elles dans les tournois du Grand Chelem. » à Melbourne, cette semaine, les routes des deux Belges pourraient se croiser dès les quarts de finale?En pleine canicule australe, les deux revenantes bénéficieront également d'un petit avantage de fraîcheur sur leurs rivales. « Cet arrêt leur a permis de recharger les batteries, confirme Sarah Pitkowski. Je pense qu'elles vont être encore plus dangereuses qu'avant. »Leur histoire pourrait faire des émules. Ce dimanche, c'est la Suissesse de 29 ans, Martina Hingis, en retraite forcée depuis un contrôle positif à la cocaïne en 2007, a avoué son envie de se réinvestir dans le tennis. En jouant, dans un premier temps, davantage de matchs-exhibitions, avant d'envisager plus? si affinités. n Le 10 janvier dernier, Kim Clijsters battait Justine Hénin, qui disputait son premier tournoi officiel depuis dix-huit mois, en finale du tournoi de Brisbane.af

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :