Le groupe veut se développer en Amérique du Sud

 |   |  139  mots
Toujours dans l'optique d'optimiser sa rentabilité, Axa aimerait s'implanter en Amérique du Sud où il n'est pour l'instant pas présent, et notamment en Colombie et au Brésil. « C'est quelque chose que nous regardons avec beaucoup d'attention », a indiqué le patron d'Axa Henri de Castries. Le groupe a également évoqué de nouvelles implantations en Azerbaïdjan, en Ukraine et en Biélorussie, des marchés « pas forcément de très grande taille, mais sur lesquels on pense que l'on peut dégager de belles marges ». Depuis 2007, Axa a procédé à des acquisitions en Russie, au Mexique - où le groupe compte 5 millions de clients - et devrait finaliser en mars l'opération autour de sa filiale Axa Asia Pacific Holding (APH), qui lui permettra d'obtenir le contrôle total de la partie asiatique d'APH. M. T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :