en bref

 |   |  248  mots
Le président français, Nicolas Sarkozy, est arrivé mercredi à Port-au-Prince, où il a annoncé une enveloppe d'aide de 326 millions d'euros et estimé que c'était d'« abord aux Haïtiens de définir un véritable projet national », après le séisme qui a dévasté le pays. Nicolas Sarkozy a été accueilli par son homologue haïtien, René Préval, qui avait estimé que cette visite, la première d'un président français dans l'ex-colonie française, était « historique ».Un an après la signature du plan de relance, le président américain a dressé un bilan positif, estimant que les 787 milliards de dollars avaient évité la catastrophe. Près de 1,5 million d'emplois devraient être créés ou préservés en 2010. Pour autant, il a prévenu qu'avec l'arrivée à échéance du plan, des licenciements pourraient avoir lieu, en particulier au niveau des États.L'Iran ne suspendra pas sa production d'uranium enrichi à 20 % en échange de radio-isotopes à usage médical, comme cela avait été proposé par trois grandes puissances à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a déclaré mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien.Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn (photo), évoquera l'impact de la crise économique en Afrique et les modalités du soutien du FMI. Il se rendra les 7 et 8 mars prochains au Kenya, puis en Afrique du Sud les 9 et 10 mars, et en Zambie les 10 et 11 mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :