Soupir de soulagement en Espagne

 |   |  121  mots
Le sommet UE-Amérique Latine a bien eu lieu, malgré les défections notables, entre autres, du Cubain Raul Castro et du Vénézuélien Hugo Chávez. Il était moins une, après les menaces d'une dizaine de dirigeants latino-américains de ne pas se rendre à Madrid si Porfirio Lobo était présent. La participation du président hondurien, nommé suite au coup d'Etat contre Manuel Zelaya en 2009, risquait en effet de ternir l'image de stabilité démocratique du continent. Lobo a finalement accepté de ne participer qu'à la réunion entre l'UE et l'Amérique Centrale qui aura lieu demain. La présidence espagnole de l'UE jouait sa crédibilité après l'annulation du sommet UE-Etats-Unis. G. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :