La vente de foncia au point mort

 |   |  222  mots
BPCE ne lancera pas ce mois-ci la vente de l'administrateur de biens Foncia. Les prix avancés par les candidats potentiels, essentiellement des fonds d'investissement, varient entre 500 et 600 millions d'euros, un montant bien trop bas pour le patron de BPCE, François Pérol, qui en attend entre 700 et 800 millions d'euros. Cette décision intervient en pleine « affaire Urbania » et alors qu'un projet de loi encadrant davantage la profession doit être voté. BPCE vient aussi de vendre la Société Marseillaise de Crédit à Société Généralecute; Générale pour 872 millions d'euros.À la demande du député apparenté PS René Dosière, l'Élysée vient de préciser que Nicolas Sarkozy a distribué 121 cadeaux lors de ses visites officielles à l'étranger en 2009 pour un montant de 96.848,49 euros. La présidence explique qu'elle a obtenu des rabais de 40 % à 80 % par rapport au prix public auprès de grandes marques françaises. En échange, le chef de l'État a reçu 442 cadeaux l'an dernier, plus 487 livres.Selon une étude réalisée pour l'association Action de Femme de Tita Zeitoun, le nombre de femmes élues dans les conseils d'administration des sociétés de CAC 40 a augmenté de 60 % en 2010. La proportion d'administratrices siégeant est désormais de 14 %... bien loin des 40 % suggérés par la proposition de loi Copé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :