Les ambitions de Robert McCann

 |   |  97  mots
À peine nommé, le nouveau directeur général de la gestion de fortune d'UBS aux États-Unis, Robert McCann, a d'emblée affiché son ambition : il entend porter le bénéfice avant impôt de son activité à plus de 1 milliard de francs suisses à moyen terme. Sur les neuf premiers mois de l'année, son activité n'a enregistré qu'un faible profit de 37 millions de francs suisses. « C'est un véritable défi de faire partie du redressement d'UBS. La marque aux États-Unis a été très affectée. Il y a beaucoup de travail à fournir », a-t-il déclaré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :