Les travaux publics déplorent leur absence du grand emprunt

 |   |  300  mots
BTPPatrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), a pointé jeudi les incohérences de la politique gouvernementale. « C'est bien d'imaginer l'avenir de la planète à Copenhague mais le développement durable passe aussi par Paris », a-t-il martelé, déplorant que les grands projets d'infrastructures ne soient pas inclus dans le grand emprunt alors que 97 milliards d'euros d'investissements dans les infrastructures avaient été annoncés lors du Grenelle de l'environnement. « On berce les Français d'illusions », a-t-il ajouté, notant que le schéma national des infrastructures de transport, qui permettrait de hiérarchiser les priorités (par exemple entre les quatre lignes à grande vitesse), n'a pas non plus été publié.Patrick Bernasconi s'est en revanche félicité du rôle d'amortisseur de la crise qu'a joué le dispositif de remboursement anticipé de la TVA mis en place par le plan de relance, favorisant l'investissement des collectivités locales, poumon du secteur. Avec l'arrêt des marchés privés et le ralentissement des grands projets, les « TP » n'en auront pas moins connu un repli de chiffre d'affaires de 6 % en 2009, à 38,5 milliards d'euros. Plus grave, les collectivités locales ont accepté des prix très bas. Au risque, a martelé le président de la FNTP, de fragiliser des entreprises ne réalisant que 2 % à 3 % de résultat net. Aussi, les appelle-t-il « à la raison », assurant qu'en dépit des incertitudes liées à la réforme de la taxe professionnelle, elles ont « de vraies marges de man?uvre et de nouveaux besoins liés à la mobilité, à l'environnement ou à la sécurisation du patrimoine ». La FNTP s'attend toutefois à ce que leur demande recule de 1,5 % en 2010, mais elle « fait le pari » d'une stabilisation de l'activité du secteur en raison des effets décalés du plan de relance. Sophie Sanchez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :