Une faible exposition aux pays fragilisés

« Sur les 400 milliards gérés dans les actifs généraux du groupe, 83 % sont en obligations, dont la moitié en obligations d'État », a indiqué Henri de Castries, président du directoire d'Axa, lors de la présentation des résultats. L'exposition aux pays de l'Union européenne les plus endettés s'élève à 9,6 milliards d'euros : 4 milliards pour l'Italie, 3,9 pour l'Espagne, 0,9 milliard pour le Portugal, 0,6 milliard pour la Grèce, et 0,2 milliard pour l'Irlande. « Nous regardons avec attention si les dispositifs de l'Union européenne vont conduire ces pays à une vraie discipline. Je n'ai pas de doute sur le fait que l'euro résistera », a affirmé Henri de Castries, observant que « le comté d'Orange, en Californie, qui a fait faillite, n'a pas menacé le dollar ». Le président d'Axa a indiqué que le groupe n'avait pas de couverture spéciale pour ces actifs, qualifiant les peurs à ce sujet d'« irrationnelles ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.