La Grèce fait du zèle dans la rigueur

Pour son projet de budget 2011, dévoilé jeudi, le gouvernement grec veut mettre les bouchées doubles pour réduire son déficit public à 7,4 % du PIB en 2001, un objectif plus ambitieux que les 7,6 % prévus dans le plan d'aide fourni par Bruxelles et le FMI. Athènes compte économiser 5 milliards d'euros en poursuivant sa réduction des dépenses, notamment de certains salaires dans les sociétés publiques, et en augmentant certaines taxes. Cette année, le déficit public devrait s'élever à 9,4 % du PIB dépassant l'objectif manquant l'objectif initial de 8,1 %. L'Autriche en prend prétexte pour différer le versement de ses 190 millions de la troisième tranche d'aide à la Grèce. Athèmes devrait tout de même recevoir les 6,5 milliards de ce troisième virement en janvier. R. J.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.