L'Otan à la diète

 |   |  154  mots
Les 28 chefs d'État et de gouvernement qui se retrouvent ce vendredi au Sommet de l'Otan à Lisbonne devraient entériner des coupes drastiques dans le budget de fonctionnement de l'Alliance atlantique. Les membres de l'Otan, soumis pour la plupart à des cures d'ajustement budgétaire sévères, revoient en effet presque tous leurs dépenses militaires à la baisse. En atteste la récente décision britannique de réduire de 8 % son budget de défense sur quatre ans. Conséquence : sur les 28 pays de l'Otan, seulement 6 respectent l'objectif fixé par l'organisation de consacrer 2 % du PIB à l'effort de défense. À Lisbonne, les 28 dirigeants devraient entériner un plan de rigueur déjà annoncé par le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen, qui se traduira par une réduction de 4.000 personnes dans les effectifs du siège bruxellois (sur un total de 13.000) et une réduction du nombre d'agences (de 14 à 3). E. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :