Deloitte et Roland Berger projettent de fusionner

C'est une petite révolution en Allemagne. La société de conseil en entreprise Roland Berger Strategy Consultants, une institution dans le paysage économique outre-Rhin, pourrait être avalée par son homologue américaine Deloitte. Le patron du groupe allemand, Martin Wittig, a informé mercredi ses 180 associés d'une « opportunité prometteuse » proposée par le concurrent américain. Les détails de l'offre, notamment le prix, demeurent encore inconnus. Selon le quotidien « Handeslblatt », l'opération pourrait être comprise entre 900 millions et 1,2 milliard d'euros. Roland Berger a réalisé, en 2009, un chiffre d'affaires de 616 millions d'euros. Le président de Deloitte Allemagne, Martin Pendl, qui a confirmé les discussions en cours, a promis que la marque Roland Berger demeurerait et que ses collaborateurs pourraient occuper des postes clés au sein de la nouvelle entité.Effet de surprise L'opération renforcerait fortement la position de Deloitte dans le domaine du conseil puisque son chiffre d'affaires y atteindrait alors 2,1 milliards d'euros, ce qui lui permettrait de dépasser de peu le Boston Consulting Group et de prendre la deuxième place mondiale derrière McKinsey. Roland Berger offrirait aussi une position de force à Deloitte dans les pays germanophones où il est actuellement un peu en retrait.La balle est désormais dans le camp des associés de l'entreprise allemande qui en sont les propriétaires. Roland Berger en personne, âgé de 73 ans, leur a cédé en 2003 plus de 90 % du capital de l'entreprise qu'il a fondée en 1967. Cet été, il a abandonné la tête du conseil de surveillance pour se contenter d'un siège de président d'honneur. Lui aussi, comme les autres actionnaires, devra donc se prononcer sur ce projet de fusion d'ici à la mi-décembre. Reste à connaître la réaction de ces associés. Mercredi, ils ont été surpris par le message de Marting Wittig qui avait toujours nié jusqu'ici les rumeurs de rachat et les avaient même conviés voici quelques semaines à un séminaire pour définir la nouvelle stratégie de croissance du groupe.Romaric Godin, à Francfort

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.