Les frères Bonnel assurent la relève

Notre objectif est de pérenniser l'outil de travail », prévient Renaud Bonnel. Prudent, le nouveau propriétaire éponyme de l'entreprise de gros oeuvre, basée à Champigné (Maine-et-Loire), préfère rester modeste sur ses ambitions. Il faut dire que la conjoncture économique n'invite pas à fanfaronner, même si le groupe Bonnel tire plutôt bien son épingle du jeu. Forte d'un carnet de commandes plein à cinq mois, l'entreprise de 120 salariés a totalisé 14,5 millions d'euros de chiffre d'affaires au 31 mars 2010 (+ 6 %) répartis entre le gros oeuvre (65 %) et la rénovation de monuments historiques (35 %). Si l'exercice en cours s'annonce stable, il prévoit un rebond de l'activité en 2011 dopée par le tramway d'Angers, la création du plateau de la Mayenne à Avrillé et la réalisation d'Atoll à Beaucouzé, un centre commercial de 70.000 m2 dédié à la maison. « Nos deux secteurs d'activité complémentaires nous permettent de répondre à tout type de chantier », souligne cet ingénieur en bâtiment, revenu en 2006 dans l'entreprise après un parcours dans de grands groupes nationaux, pour assurer la succession de l'affaire créée en 1949 par son grand-père Roger Bonnel et reprise en 1986 par son père et son oncle, Patrick et Dominique. Pour financer la transmission, il a complété son prêt bancaire et celui d'Oséo (350.000 euros chacun) par une participation d'Ouest Croissance. Filialisation prévueLa société de capital-investissement des Banques Populaires a investi 300.000 euros sous forme d'obligations convertibles. « Nous gagnons ainsi une année supplémentaire sur le LBO prévu initialement sur sept ans », précise le dirigeant, actionnaire majoritaire (65 %) de la société, le reste étant réparti entre son frère Matthieu (15 %) et quatre cadres. La nouvelle organisation prévoit également la filialisation de Pierre et Matière (2 millions d'euros de chiffre d'affaires), l'atelier de taille de pierre du groupe Bonnel, et sa reprise en décembre par Matthieu Bonnel, Renaud étant également actionnaire de cette affaire. Fabienne Proux, à Nante

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.