Acteos va cibler les centrales d'achat des distributeurs

Satisfait ou démonté ! Les clients d'Acteos paient au vu des résultats et ils ont trois mois pour expérimenter et essayer gratuitement sa solution logicielle. En cas d'insatisfaction, ce spécialiste du pilotage de la chaîne logistique démonte tout à ses frais... « Notre avance technologique est telle que nous prenons peu de risques en procédant de la sorte. Avec nos logiciels, ils réduisent leurs stocks sans avoir de ruptures. Le retour sur investissement est d'à peine un an pour un point de vente », affirme Joseph Felfeli, PDG et fondateur d'Acteos, société née il y a vingt ans sous le nom de Datronic. Sur les 46 salariés basés à Roubaix, au siège de l'entreprise, 25 se consacrent à la R&D menée en partenariat avec plusieurs laboratoires français et allemands. Le développement des logiciels est confié à la filiale libanaise où sont employées 27 personnes. Les 17 collaborateurs de l'unité allemande sont des commerciaux et des spécialistes du support technique. Santé retrouvéeAlors qu'en 2003, en pleins déboires suite à des rachats malencontreux, les effectifs de la PME étaient ramenés de 120 à 25 salariés, ils ne cessent de progresser depuis. De même, dans le rouge jusqu'au premier semestre 2008, Acteos ne cesse de voir ses résultats grimper depuis. Sur un chiffre d'affaires de 10,6 millions d'euros en 2009, son résultat net est ressorti à 587.000 euros. En 2010, il atteindra les 600.000 euros pour un chiffre d'affaires de 10,8 millions d'euros.« Notre stratégie consiste à pénétrer le marché de la logistique en passant par les points de vente, qu'il s'agisse de distribution grand public ou professionnelle, avec pour objectif d'atteindre 50 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2014 dont 20 % en résultat net. Nous avons conçu une solution intégrée répondant à l'ensemble des besoins d'un point de vente depuis l'encaissement jusqu'aux approvisionnements en passant par la gestion du back-office. Nous allons maintenant adresser les centrales d'achats et les entrepôts », précise Joseph Felfeli. L'objectif est ambitieux. Au-delà de l'EuropePour l'atteindre, Acteos veut se concentrer sur son offre logiciels et recherche un partenaire spécialisé dans le négoce et l'intégration de matériels dédiés à la logistique tels que les lecteurs de codes à barres. En parallèle, la PME vise de nouveaux marchés à l'international au-delà des frontières européennes. La société est déjà habituée à intervenir loin de ses bases. Ses ventes en Nord?Pas-de-Calais représentent moins de 1 % de son chiffre d'affaires. Une proportion qui n'est pas appelée à progresser. Au contraire. Geneviève Hermann, à Lille

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.