RTL conforte sa place de première radio de France

C'est LA vague Médiamétrie sur les audiences radio que tout le monde attend, celle qui sanctionne les choix faits par les stations sur les grilles de rentrée. Et en septembre-octobre 2010, c'est la bonne santé de RTL qui est confortée. Première radio française depuis des années avec 12,3 % d'audience cumulée - le pourcentage de personnes ayant écouté une radio donnée au moins une fois dans la journée - contre 11,8 % pour la même période un an plus tôt, RTL attire près de 6,4 millions d'auditeurs chaque jour et « enregistre la plus forte progression, de 0,5 point d'audience cumulée », souligne Christopher Baldelli, président du directoire. NRJ, numéro deuxMais surtout, se félicite-t-il, la tranche matinale - stratégique pour le média radio - a fortement progressé avec 343.000 nouveaux auditeurs (+ 9 %), soit plus de 4,1 millions de fidèles chaque matin entre 7 heures et 9 h 30. Les nouveaux arrivants Éric Zemmour et Yves Calvi voient respectivement l'audience de leur tranche progresser de 7 % et 5 %, ajoute le dirigeant de la station. Autre grande gagnante, NRJ qui semble enfin sortir la tête hors de l'eau. La station musicale de Jean-Paul Baudecroux, qui depuis des années perdait du terrain, retrouve sa place de numéro deux avec une audience cumulée en forte progression à 10,7 %, contre 10 % douze mois plus tôt.Alors que beaucoup tablaient sur une forte baisse de France Inter qui a traversé récemment une zone de turbulences marquée par une vague de départs, la station résiste plutôt bien. La radio du service public qui, de surcroît, a été touchée par des grèves sur la période, affiche 10 % d'audience cumulée, soit un petit recul de 0,2 point. Autre source de satisfaction : la tranche matinale malgré le départ cette saison de son animateur vedette Nicolas Demorand, qui officie désormais chez Europe 1, ne perd pas d'auditeurs. « Les nouveaux animateurs, Audrey Pulvar et Patrick Cohen plaisent comme en témoignent les 3,4 millions de fidèles », se félicite-t-on chez France Inter.RMC progresse toujoursL'autre grande gagnante de la rentrée est sans conteste RMC qui passe la barre symbolique des 7 % à 7,1 % d'audience cumulée, contre 6,5 % un an auparavant. En progression ininterrompue depuis 2001, elle conforte son statut de « radio de référence pour l'information et le sport », se félicite son directeur général Franck Lanoux. Et le numéro un de la station n'entend pas en rester là : « Pourquoi RMC n'irait-elle pas un jour nager dans les eaux d'Europe 1 et de RTL ? » s'interroge-t-il. D'autant qu'Europe 1, la station du groupe Lagardèrerave;re, n'a pas réussi à profiter des jours de grève qui ont touché France Inter et France Info pour gagner de nouveaux auditeurs. Son audience est certes stable à 9,7 % sur un an, souligne Alexandre Bompard, son PDG, « mais connaît la plus forte progression avec 1 point d'audience de gagné » comparé au mauvais sondage du printemps. Reste que la matinale animée par Marc-Olivier Fogiel voit son audience baisser de près de 7 % et que Nicolas Demorand, débauché à Inter, peine à s'imposer à 18 heures. Et chez les comiques, Nicolas Canteloup s'est fait passer devant par Laurent Gerra de RTL...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.