L'Europe envisage à son tour d'instaurer une taxe sur les banques

 |   |  473  mots
La taxe américaine sur les banques donne des idées à l'Europe. L'Union européenne pourrait bien emboîter le pas aux États-Unis en proposant à son tour d'instaurer une taxe sur les banques. Le ministre des Finances suédois, Anders Borg, envisage l'élaboration d'une forme de « redevance » payée par les banques pour leur faire assumer le coût de la crise financière. « Nous ne pouvons pas accepter une situation dans laquelle les banques fuient l'addition », a-t-il expliqué mardi, lors d'une réunion des grands argentiers européens à Bruxelles. La ministre espagnole des Finances, Elena Salgado, dont le pays préside l'Union européenne, a suivi la proposition de son homologue suédois. Elle a déclaré que cette initiative pourrait être discutée lors d'une réunion des 27 ministres des Finances de l'Union, prévue à Madrid mi-avril.Le ministre suédois Anders Borg, à l'origine de cette idée, a bien étudié sa proposition. « Cette approche a beaucoup d'avantages. Une taxe payée par les institutions financières nous aiderait dans nos efforts de réductions des déficits budgétaires. Mais elle nous permettrait aussi de renforcer la légitimité de nos mesures pour le secteur financier dans l'opinion publique », a-t-il expliqué dans une lettre envoyée à ses collègues européens et alors que la Suède a déjà mis en place un système similaire. Anders Borg estime qu'une taxe « sur les bilans des banques serait plus logique qu'une taxe sur les transactions financières, car les banques ne peuvent pas délocaliser leur bilan en dehors de leur pays » et ainsi échapper à la taxe.attaquées de toutes partsL'idée semble en tout cas faire écho au sein de l'Union européenne. De son côté, la ministre française des Finances, Christine Lagarde, a reconnu que « clairement les Suédois avancent, les États-Unis aussi. Et donc c'est un sujet qu'il faut qu'on examine plus avant ». Ne voulant pas donner le sentiment d'avoir été pris de court par son homologue suédois, elle a toutefois ajouté que l'« on avait déjà demandé au Fonds monétaire international de travailler sur la question, et je sais qu'ils y travaillent ». Lundi, le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, s'était montré favorable à la taxe américaine. « Au moins, ça nous donne espoir que nous pourrons décider de mesures communes lors du prochain sommet du G20 », avait-il déclaré.Depuis deux mois, les banques sont attaquées de toutes parts par les gouvernements du monde entier. La Grande-Bretagne et la France ont décidé de taxer à hauteur de 50 % tous les bonus supérieurs à 27.500 euros pour leurs traders. Les Américains vont instaurer une taxe sur les banques qui devrait leur rapporter 117 milliards de dollars sur les douze prochaines années.M. Pe. (avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :