Surprise : la Fed maintient sa politique monétaire ultra-accomodante

2 mn

Statu quo. Contre toute attente, la Fed a annoncé mercredi qu\'elle poursuivait sa politique monétaire ultra-accomodante, dite de \"quantitative easing\". La réserve fédérale américaine achètera donc chaque mois pour 85 milliards de dollars de bons du Trésor et de titres hypothécaires, jugeant que le resserrement actuel des conditions du crédit, \"s\'il continuait, pourrait ralentir le rythme de la reprise de l\'économie et du marché du travail\", d\'après le communiqué de son Comité de politique monétaire (FOMC)Attendre davantage de signes de repriseCette décision a bel et bien surpris les analystes qui s\'attendaient à une modeste réduction des injections de liquidités de la banque centrale. Alors pour justifier cette prudence -l\'économie américaine montrant des signes d\'amélioration- le président de la Fed Ben Bernanke a notamment cité au cours d\'une conférence de presse deux dates butoirs qui approchent: le 1er octobre, début de la nouvelle année budgétaire, avant laquelle de nouveaux crédits doivent être votés par le Congrès, et la mi-octobre, quand le Trésor américain aura atteint le \"plafond\" légal de la dette américaine. Or, une fermeture des services non essentiels de l\'Etat fédéral (un \"shutdown\", déclenché pour la dernière fois en 1995) et un défaut de paiement des Etats-Unis \"pourraient avoir de très graves conséquences pour l\'économie et les marchés financiers\", a expliqué le président de la Fed. \"La politique de la Fed est de faire tout ce qu\'elle peut pour maintenir l\'économie sur une trajectoire stable\". Le Comité a donc décidé \"d\'attendre davantage de preuves de la reprise\", a déclaré Ben Bernanke, le communiqué du FOMC qualifiant le rythme d\'expansion de l\'économie américaine de \"modéré\".Les émergents repartent à la hausseReste que \"les efforts pour renforcer l\'économie américaine et d\'autres économies avancées en Europe bénéficient au final à l\'économie mondiale, y compris aux pays émergents\", a affirmé le président de la Fed. Et la réaction ne s\'est pas faite attendre sur les marchés. Le marché obligataire a progressé de manière importante, les taux d\'intérêt ont baissé et le dollar s\'est affaibli à la fois contre les monnaies des pays industrialisés et celles des pays émergents. Et pour Ben Bernanke, il est probable que les monnaies des marchés émergents continuent de progresser dans les prochaines semaines, selon les analystes de Nomura. Quant à l\'indice Standard and Poors, il s\'élevait mercredi à un plus haut historique de 1725,52.Pour aller plus loin: Fed: la planche à billets américaine a-t-elle rempli sa mission de sauvetage?

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.