La Bourse de Londres envisage de créer sa propre chambre de compensation

 |   |  352  mots
Frustré par le coût jugé trop élevé des chambres de compensation, la Bourse de Londres envisage d'en créer une elle-même. Le London Stock Exchange (LSE) a ouvert des négociations avec des banques américaines et européennes pour créer une chambre de compensation sur Londres, selon des informations dévoilées par le « Financial Times » vendredi, et confirmées depuis par plusieurs journaux. Xavier Rolet, le directeur général du LSE, contacté par « La Tribune », se refuse cependant à tout commentaire, ne confirmant ni ne démentant.Avancée trop lenteLors des résultats annuels de la Bourse de Londres en mai, Xavier Rolet n'avait pas caché son agacement contre LCH.Clearnet et Euroclear, les deux chambres de compensation avec lesquelles il travaille. Jugées trop chères, elles tentent actuellement de mettre en place des normes paneuropéennes, mais l'avancée de leurs travaux est considérée trop lente.Le LSE possède déjà une chambre de compensation en Italie, et celle-ci a depuis un an une autorisation internationale pour le Royaume-Uni, accordée par la Financial Services Authority, le régulateur britannique des marchés. Pour l'instant cependant, le LSE ne l'utilise pas sur Londres.Les chambres de compensation ont pris de l'importance récemment, les régulateurs voulant forcer les produits dérivés à les utiliser, pour que leurs échanges soient mieux régulés. Or, la Bourse de Londres, qui est en retard sur les produits dérivés, veut se développer dans ce domaine, espérant y trouver un relais de croissance.Ces négociations, dont l'aboutissement est loin d'être certain, font aussi suite à l'annonce en mai d'Euronext de créer deux chambres de compensation, l'une à Londres (sur les produits dérivés) et l'autre à Paris (sur les actions). Euronext va donc réduire peu à peu ses relations avec LCH.Clearnet, dont il était autrefois un des principaux actionnaires. Passés de mode depuis une décennie, les « silos » verticaux, concentrant dans un même groupe Bourses et chambres de compensation, semblent être de retour. Éric Albert, à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :