Dell va investir 100 milliards de dollars en Chine

 |   |  397  mots
Michael Dell est résolu à conquérir un marché émergent en pleine effervescence : celui des provinces de l'ouest de la Chine. Alors que les fabricants occidentaux et chinois craignent déjà la saturation du marché du PC dans les mégapoles de l'est et du sud de l'ex-empire du Milieu, Dell va renforcer sa présence industrielle dans l'ouest du pays, à Chengdu, l'industrieuse capitale du Sichuan, mais étoffera aussi son établissement de Xiamen, dans le sud-est. Au total, l'américain entend investir au moins 100 milliards de dollars en Chine au cours des dix prochaines années. Une estimation « conservatrice », selon son siège. En s'installant à Chengdu, où il envisage d'employer jusqu'à 3.000 personnes, le groupe Dell suit les traces d'autres géants de la high-tech dont Intel, IBM et Nokia. Il compte ainsi faire d'une pierre deux coups : profiter d'un marché en plein essor, mais aussi d'une main-d'oeuvre moins onéreuses que dans les grandes centres industriels de l'est. Depuis plusieurs années, Pékin incite, en leur accordant parfois des subventions, les industriels occidentaux à s'implanter dans les provinces de l'ouest. Dell, qui emploie déjà 6.000 personnes en Chine, a prévenu que l'usine de Chengdu serait opérationnelle dès 2011. Le centre de Xiamen ne sera pas négligé où 500 personnes de plus sont amenées à travailler tandis que ses bureaux administratifs seront agrandis. Dell est aussi présent à Shanghai où est situé l'un de ses centres d'ingénierie et de design, ainsi qu'à Dalian, à l'est de Pékin. Devant les États-UnisL'an dernier, Dell a déjà investi 23 milliards de dollars en Chine, où sa part de marché dans les PC s'est inscrite à 9 % au deuxième trimestre, contre 7,7 % un an plus tôt. Le groupe texan s'est ainsi classé derrière le leader Lenovo et devant son compatriote HP. Pour Dell, un renforcement en Chine et dans le reste de l'Asie constitue un impératif : en 2009, les ventes du fabricant dans la zone Asie-Pacifique ont augmenté plus vite que dans toute autre région du monde, mais n'ont pourtant représenté que 12 % de son activité mondiale. La croissance du marché chinois du PC est attendue entre 18 % et 20 % au cours des prochaines années. Et Steve Ballmer, le patron de Microsoft, prévient ses clients industriels : selon lui, le marché chinois du PC pourrait s'avérer plus important que celui des États-Unis dès l'an prochain. Éric Chalmet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :