Le comparateur Hyperassur est le site d'assurance le plus visité en octobre

 |   |  399  mots
Hyperassur est en passe d'atteindre son objectif. Tanguy Thévenet, co-fondateur et directeur des opérations d'Hyperassur annonçait en juin que le rapprochement avec Alico France - devenu depuis Metlife - lui permettrait « de franchir un palier en termes d'exposition média et de viser plus de 2 millions de visites et 100.000 prospects par mois envoyés à nos partenaires assureurs » (« La Tribune » du 5 juin). Or, le classement Médiamétrie des sites internet d'assurance le place en première position en octobre avec 1,45 million de visiteurs uniques et 3,6 % des internautes, dépassant Assurland (classée 4e avec 1,1 million de visiteurs uniques et 2,7 % des internautes) qui se revendique pourtant leader des comparateurs d'assurance en France. « Mutuelle-conseil.com », comparateur spécialisé sur les complémentaires santé arrive deuxième avec 1,3 million de visiteurs. Les autres comparateurs ne se rangent pas parmi les 10 premiers sites d'assurance : Lelynx, filiale du leader britannique de la comparaison en ligne Confused.com, arrive en effet à la 23e position avec 329.000 visiteurs uniques soit 0,8 % des internautes en octobre. Kelassur.com se classe 45e avec 114.000, soit 0,3 % des internautes. Enfin, Assuremieux.com ressort à la 49e place avec 90.000 visiteurs uniques et 0,2 % des internautes. Le dernier né de la comparaison en ligne, Clairassur.fr, n'était pas encore classé à cette date. Les sites des assureurs figurent aussi dans ce classement Médiamétrie d'octobre : Maif (3e), Gan (5e), Macif (6e), Amaguiz (9e). La mutliplication des sites de comparaison ne pénalise pas leur audience au contraire, elle ne cesse de grimper. Leur credo qui est de permettre à l'internaute de réaliser jusqu'à 40 % d'économies sur la prime d'assurance (auto, habitation, santé, etc.) a de quoi séduire. Investissements publicitairesMais la clé de la fréquentation des sites, au delà de la promesse d'économies substantielles, reste la notoriété des comparateurs, elle-même directement liée à l'ampleur de leurs investissements publicitaires. Hyperassur n'a d'ailleurs pas fait mystère de vouloir s'adosser à Alico/Metlife pour disposer de davantage de moyens publicitaires et marketing. L'effet est déjà visible. « Nous croyons que le marché des comparateurs va exploser dans les cinq prochaines années et que du point de vue financier ce sera une opération rentable », indiquait Alico France en juin. Si l'on se réfère au succès des comparateurs en Grande-Bretagne qui générent la moitié des contrats d'assurance auto, contre seulement 5 % en France actuellement, le potentiel semble énorme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :