Nanotechnologies : Valérie Pécresse dénonce un "débat pollué"

La Commission du débat public a rendu son rapport sur la régulation des nanotechnologies la semaine dernière. La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, a vivement critiqué les conditions de la tenue de cette consultation nationale lors d'une visite mardi au laboratoire de l'unité mixte de recherche (UMR) CNRS - université Paris Sud à Chatenay-Malabry, spécialisé dans le développement de nano-médicaments.Une consultation perturbée par l'action d'associations anti-nanos Commandité par sept ministères, ce débat sur les risques sanitaires liés au développement d'une nouvelle industrie touchant à la manipulation de la matière à l'échelle nanométrique est issu du Grenelle de l'environnement. De nombreuses réunions organisées du 15 octobre à février 2010 dans toute la France ont été perturbées voire annulées par l'action d'association anti-nanos.La ministre a affirmé que ce débat a été « pollué » et qu'on ne pouvait ni accepter ni rejeter les nanotechnologies en bloc : « Ce monde est protéiforme. On ne peut comparer la recherche sur les médicaments du futur - avec des travaux prometteurs sur le ciblage des traitements anti-cancéreux - et le développement de nanotextiles pour supprimer les mauvaises odeurs des chaussettes », a-t-elle observé. Ouvrir les laboratoires au grand public pour rassurer Valérie Pécresse souhaite que les laboratoires s'ouvrent plus au grand public pour rassurer et expliquer la finalité des travaux des chercheurs. Elle a noté d'ailleurs que l'UMR dirigée par le Professeur Elias Fattal comprenait une équipe dédiée à l'étude de l'impact sanitaire des nanoparticules issues de leurs manipulations. Le laboratoire, qui emploie une centaine de chercheurs sur le site de la Faculté de pharmacie de Paris XI, a déposé 19 brevets et a signé 40 contrats de recherche avec l'industrie pharmaceutique. Son domaine de recherche porte sur la vectorisation des médicaments pour augmenter l'efficacité des molécules actives.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.